Casquettes et Crampons 2016

Share Button


Vous souhaitez suivre notre actualité sur facebook, venez cliquer sur le « j’aime » de notre page Facebook Coeur d’Artichien : https://www.facebook.com/coeurdartichien/

coeur d'artichien CDSA44Bonjour à tous,

Casquettes et crampons c’est le jeudi 23 juin 2016 aux Halls d’exposition de la Beaujoire de 9H à 16H30. Cette journée est organisée par un de nos partenaire : le Comité du Sport Adapté de Loire Atlantique.

Coeur d’Artichien y sera présent avec 3 équipes de chiens pour faire découvrir aux personnes porteuses de handicap le plaisir simple d’être au contact d’un chien et plus largement faire découvrir notre pratique de la médiation animale.

L’événement a pour visée de permettre à des personnes en situation de déficience mentale ou souffrant de maladie psychique , de partager un moment de détente et de plaisir. Aussi, celui-ci sera l’occasion de découvrir des activités sportives (une trentaine), de se rendre compte de leur faisabilité et de tisser des liens entre partenaires associatifs, sportifs et familles.

 

Share Button

L’émerveillement, une valeur sure ! par Sophie

Share Button

Vous souhaitez suivre notre actualité sur facebook, venez cliquer sur le « j’aime » de notre page Facebook Coeur d’Artichien : https://www.facebook.com/coeurdartichien/

mediation animale coeur d'artichienBonjour à tous,

Pour ceux qui n’ont pas pu (il faut s’inscrire sur notre site internet en haut à droite) , ou pas eu le temps de lire notre Newsletter du mois de Mai, nous vous partageons aujourd’hui un article écrit par Sophie une des 4 intervenantes en Médiation Animale de Coeur d’Artichien. Bonne lecture à vous fidèles internautes et au plaisir de vous retrouver toutes les semaines. Aurélie Vinceneux. 

Il y a un an, je rêvais de ressembler aux professionnelles en médiation animale, que j’ai eu la chance d’observer sur le terrain. Grace à elles, j’ai eu l’occasion de découvrir des environnements bien différents, dans lesquels j’ai toujours ressenti la même chose. C’est une force qui me captive, me bouleverse, me surprend. Elle m’a poussée à exercer ce métier. Depuis que je suis devenue intervenante en médiation animale, je la cultive avec patience :

« Une dame aphasique, assise dans son fauteuil, tient Haven par les oreilles en émettant des sons de contentement. J’ai une inspiration : « Comment s’appelle ma chienne, Mme R ? » « Haavenn » me répond-t-elle au prix d’un grand effort. Un petit filet de salive coule de sa bouche, qu’elle essuie d’un geste délicat. » « Voyez, elle vous a entendue, et vous fait un bisou !»

Nous échangeons un sourire radieux. Je me retourne vers l’animatrice, qui me répond d’un signe de tête poli car ce phénomène n’est pas forcément la réalité de l’Autre. Il est parfois pris dans le quotidien, et effectue l’amalgame entre la personne et son environnement, ou ne voit plus que la déchéance. Un jour, une amie « pourtant humaniste » s’est penchée sur mon épaule en disant : « ils sont bien atteints quand même !».

Certains penseront à une certaine naïveté ou de l’idéaliste. Bien au contraire, j’ai fait le choix d’une valeur, que j’utilise en séance. Loin du déni de la réalité, je suis consciente de l’état de santé des bénéficiaires. Mon intention est de libérer un espace, afin que les séances se déroulent au plus juste, au plus près des besoins et des demandes des bénéficiaires, grâce à la médiation par l’animal. L’émerveillement est une prise de conscience, à l’instant où l’espace de co création se remplit du Vivant. Ici, le désir de Mme R de prononcer le nom de la chienne qu’elle affectionne. B. Vergely compare cela à « un continent philosophique ». Il est révélé « par la capacité à s’émerveiller, souvent perdue avec notre volonté de vouloir comprendre et maîtriser le monde, en perdant de vue sa beauté, son mystère et sa magie ». « S’émerveiller, c’est accepter de ne pas tout comprendre. Et laisser les choses s’éclairer plutôt que vouloir les expliquer. » Pas si simple, c’est un travail difficile, c’est un véritable cheminement. Mais il en vaut la peine, car il donne du sens à nos pratiques, c’est beau et bon pour tous.

Le psychiatre E de Perrot, dit que l’Emerveillement ne s’explique pas par les neurosciences. Et je pense qu’il ne se garde pas pour soi. C’est pourquoi je le partage, sous forme d’échanges, de regards, de paroles, d’un sourire, d’un billet posté sur le net. Il se partage avec les bénéficiaires, entre professionnels, avec la personne qui passait par là, avec les familles, avec son animal (merci à ceux qui osent le partager avec moi). « L’émerveillement adulte, c’est une expérience au coeur du coeur de l’humanité ». C’est rendre hommage ensemble, à la vie qui jaillit dans l’instant présent. Alors, osons et continuons à nous émerveiller dans nos séances de médiation animale !

Sophie Montiège (apprentie sur le chemin de l’Emerveillement)

Share Button

Réportage sur la médiation animale sur France 2 !

Share Button

Vous souhaitez suivre notre actualité sur facebook, venez cliquer sur le « j’aime » de notre page Facebook Coeur d’Artichien : https://www.facebook.com/coeurdartichien/

mediation animale envoyé spécialBonjour à tous,

Certains d’entre vous l’ont peut être regardé en direct, hier soir, le jeudi 9 juin est passé sur France 2 dans l’émission « Envoyé spécial »  (rien que ça !) une émission consacré à la médiation animale « Des animaux au secours des hommes ». Pour ceux qui souhaite le (re)voir en replay, c’est possible sur ce lien : http://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/travailler-avec-les-animaux/video-envoye-special-des-animaux-au-secours-de-l-homme_1491185.html

Quelle belle reconnaissance des bienfaits de la médiation animale ! Merci France 2, et merci à la journaliste, c’est un très beau reportage. Pour une fois on parle de lieux moins connus où pratiquer la médiation animale : les hopitaux psychiatriques, les prisons, le service d’onco-pédiatrie. A quand l’ouverture plus systématique des portes de ces lieux à nos animaux médiateurs ? Cela arrive doucement, on a des projets de ce type chez Coeur d’Artichien, et j’éspère qu’ils ils verront le jour !

Aujourd’hui cette pratique professionnelle de la médiation animale se développe de façon exponentielle avec les avantages et les inconvénients qui en découlent.

J’espère qu’un jour nous arriverons à faire reconnaître cette pratique par l’Etat Français, ainsi cela apporterai un cadre légal, bon pour tout les protagonistes : les humains et les animaux.

Belle continuation à vous tous qui avait ce projet,

Aurélie Vinceneux

Vous souhaitez suivre notre actualité sur facebook, venez cliquer sur le « j’aime » de notre page Facebook Coeur d’Artichien : https://www.facebook.com/coeurdartichien/

Share Button

Parkinson et la médiation animale

Share Button

Vous souhaitez suivre notre actualité sur facebook, venez cliquer sur « j’aime » de notre page Facebook Coeur d’Artichien : https://www.facebook.com/coeurdartichien/

parkinson et médiation animaleBonjour à tous,

Depuis quelques années de pratique en médiation animale, j’ai l’impression que l’on parle de plus en plus de la maladie de Parkinson. Pensez vous que c’est la maladie qui permet de « sucrer les fraises  » ? Vous êtes loin de la vérité, si c’était si simple ! C’est une maladie complexe qui mêle trouble neurologique, physique et psychologiques.

La médiation animale a un véritable rôle à jouer au près de ses personnes qui doivent au fur et à mesure de l’évolution de la maladie faire le deuil du contrôle de leur corps, pendant que leur tête elle fonctionne relativement bien. J’entends par « relativement bien » qu’ils ont conscience de la dégradation de leur état au fil du temps ce qui génère beaucoup d’angoisse (ce qui se comprend ).

C’est sur ce versant de l’angoisse, l’estime de soi, et synchronisation des mouvements pour caresser ou brosser le chien par exemple que la médiation animale à toute sa place. On utilise alors le moteur puissant que nous avons tous en nous qui nous permet de nous dépasser : le plaisir et l’affectif.

Voici un article qui explique les avancées sur la connaissance de cette maladie qui touche de plus en plus de personnes, ou du moins on en parle de plus en plus 😉

PARKINSON: Troubles du mouvement et de la cognition, même interrupteur cérébral

L’arrêt impromptu d’un mouvement en cours et le tremblement sont des symptômes typiques de la maladie de Parkinson. L’oubli soudain d’une tâche cognitive en cours, en raison d’un événement inattendu, est une expérience courante, vécue par chacun d’entre nous. Ces deux processus, l’un pathologique et l’autre pas, procèdent du même mécanisme cérébral, suggère cette étude de l’University de Californie – San Diego : les chercheurs montrent ici que le système impliqué dans l’interruption ou l’arrêt d’un mouvement est le même que celui qui interrompt la cognition. Des données à paraître dans la revue Nature Communications qui peuvent éclairer les mécanismes en jeu dans les symptômes moteurs de la maladie de Parkinson et de la même manière, dans les troubles de l’attention.

Le concept surprenant, soutenu ici, est qu’un événement inattendu ou surprenant mobilise le même système du cerveau que celui que nous utilisons pour arrêter activement et volontairement nos actions. Ce système est lo…

Pour Lire l’ensemble de l’article c’est par ICI 

Pour en savoir plus : http://www.franceparkinson.fr/

Vous souhaitez suivre notre actualité sur facebook, venez cliquer sur « j’aime » de notre page Facebook Coeur d’Artichien : https://www.facebook.com/coeurdartichien/

Share Button

Coeur d’Artichien : Et de 8 !

Share Button
Betty coeur d'artichien

Photo de Florence Kahléo

Vous voulez suivre notre actualité, nous soutenir sans que cela vous coûte un sous ? Venez aimer notre page facebook : https://www.facebook.com/coeurdartichien/ « Plus on est de fous plus on rit »

Chers internautes,

Aujourd’hui je viens vous parler de la doyenne de nos 4 pattes, la chienne qui a fait grandir l’association avec moi, la chienne de tête, celle qui est à l’avant du traîneau de Coeur d’Artichien. Ceux qui la connaissent ont déjà deviné de qui il s’agit, de Mme Betty ! Une chienne hors du commun, pour tout, les personnes qui la rencontre pour la première fois me disent souvent « elle a un regard intense, je n’ai jamais vu ça chez un chien ». Parfois je me demande si c’est un chien tant elle est fine dans ses analyses des situations au travail. Mais ne vous y trompez pas, Mme c’est dire quand le travail l’intéresse, quand elle l’adoooorre, ou quand elle s’ennuie.

L’endroit qu’elle affectionne le plus c’est le service de psychiatrie adulte où on intervient tous les 15 jours. A la maison quand je lui dis qu’on va dans cet endroit, elle saute joyeusement dans la voiture, l’air dire « aaah chouette ». Un service étonnant, avec pleins de charmes cachés pour notre équipe de choc avec Betty. Quand elle est contente, Betty remue la queue, saute de joie et accompagne son corps joyeux de « ooouuu ouuuuu ouuuuu »affectueux (petite voix off : ça ressemble  à Chewbaca).

Avec Betty dans ce service on voit des choses qui me font dire que la médiation par l’animal y a trouvé sa place et que cette Dame chien a été bien investit par les bénéficiaires. Une petite main d’infirmière qui arrive sur son dos avec un sourire jusqu’aux oreilles, des bénéficiaires qui viennent à nous alors qu’on est pas encore descendu de notre voiture pour nous dire bonjour , des bénéficiaires qui sont là à chaque séance malgré leur symptôme psychotique envahissants. Bon tout n’est pas si simple, mais il y a aussi tout ces moments là aussi 😉

Durant les séances co-construites avec les infirmières porteuses du projet, on entend des choses étranges et touchantes,  :

  • Mme M me confie un secret au creux de l’oreille pour d’une manière qui lui est propre me demander de prendre la brosse pour brosser Betty. Une dame très active, qui arrive de plus en plus à se contenir dans les séances pour le plaisir d’être avec Betty.
  • M. N avec un délire mystique me dit « Betty peu l’aider à lutter contre le diable » quand elle est avec lui, ce qui lui permet de profiter le temps qu’il le peut de la présence apaisante de Betty. Elle le lui rend bien à coups de langues affectueux.
  • Mme T qui apporte des « petites graines »  pour Betty (petite voix off : boite de biscuits pour chien), où qui lui tricote une écharpe pour qu’elle est bien chaud au ventre quand elle se repose. C’est une dame qui n’accepte que cette médiation, elle l’investit et dépasse ses peurs, ses angoisses lorsqu’on est avec elle.
  • M.S qui met des mots sur son agressivité, sa colère quand je fais le parallèle avec les colères de Betty contre les autres chiens.

Betty est étonnante, elle me surprend encore dans sa capacité à me montrer les états émotionnels des membres du groupe, avant même que j’ai pu moi même poser des mots dessus, a faire émerger des personnes de leur monde, pour les ancrer à la réalité le temps de sa présence. Les yeux pétilles, les visages s’ouvrent, les langues se délient parfois, chez ses personnes en psychiatrie plongées dans une grande souffrance.

Et de 8 ! Mais 8 quoi enfait ? 8 anniversaires pour ma jolie Betty Boop ! Une chienne exceptionnelle, avec ses défauts et ses qualités de chienne de travail ! On co-construit ensemble depuis 6 ans déjà et j’espère que cela durera encore quelques années. La pré retraite à sonné pour Betty qui a su nous faire comprendre qu’il fallait ralentir son rythme, elle a choisi naturellement les endroits où elle souhaité encore travaillé et elle le fait bien. Merci Betty  !

Bon anniversaire ma Betty ! Tout pleins de bisous ma belle !

Aurélie Vinceneux pour Coeur d’Artichien

Vous voulez suivre notre actualité, nous soutenir sans que cela vous coûte un sous ? Venez aimer notre page facebook : https://www.facebook.com/coeurdartichien/ « Plus on est de fous plus on rit. »

Share Button

Colloque sur la médiation animale Licorne et Phénix : 3 décembre 2016

jeudi, 19 mai 2016, 18:55 | Catégorie : La médiation Animale, Licorne et Phénix

Share Button

Bonjour à tous,

L’association Licorne et Phénix est en train de préparer comme chaque année son prochain colloque, vous découvrirez dans l’image ci-dessous, toutes les informations nécessaires (date, lieu, thème).

Si vous souhaitez plus d’information sur cette association qui souhaite fédérer les intervenants en médiation animale et les zoothérapeutes de france, venez découvrir ici leur site internet : http://www.licorne-et-phenix.org/

Licorne et Phénix 2016

 

 

Share Button

Un projet de médiation animale : tous gagnants !

Share Button

Bonjour à tous,

Cet hiver j’ai reçu un mail d’un groupe d’étudiante qui souhaitait rencontrer quelqu’un de l’association pour un travail dans le cadre de leur étude. Nous recevons ce genre de mails jusqu’à 10 fois par jour selon les périodes de l’année, comme vous l’imaginez on ne peut pas répondre favorablement à tous, mais parfois quand j’ai un petit creux dans mon travail ou que le projet m’attire, je m’organise pour accompagner ces jeunes. Je n’oublie pas qu’il n’y a pas si longtemps, j’ai moi aussi était étudiante et que j’ai cherché des stages.

C’est ce qui s’est passé avec ce groupe d’étudiantes en BTS SP3S. J’ai trouvé intéréssant leur démarche, car tout le monde étaient gagnant. Leur mission était basée sur le thème de la solidarité, elles devaient choisir un projet, elles ont choisit la médiation animale. Ensuite elle devait trouver un professionnel qui puisse faire cette prestation, trouver le financement pour payer le professionnel qui allait réaliser cette prestation et trouver l’EHPAD qui voudrait bien accueillir cette séance de médiation animale. Le financeur a accepté leur demande en échange de quelques articles de presse.

Elles ont réussies ce challenge !!  😀

Les étudiantes ont fait des heureux 

  • Le groupe de personnes âgées qui a profité pleinement de la présence de nos animaux
  • l’animatrice car elle a pu bénéficier d’une séance de médiation animale gratuite
  • Daphné, l’intervenante en médiation animale qui a été payé pour son temps de travail et les frais de déplacement engagés comme à chaque fois qu’elle intervient avec ses poilus.
  • Coeur d’Artichien qui a été rémunérée pour sa prestation, et pouvoir aider des étudiantes
  • Moi, satisfaite d’avoir pu accompagner dans cette expérience professionnelle ces étudiantes et d’avoir deux nouveaux articles qui parlent de l’asso dans la presse écrite.
  • les étudiantes elles mêmes qui ont pu faire cette expérience professionnelle de A à Z ! Bravo ! Vous avez fait un sacré travail ! Ce n’était pas simple et vous êtes allées au bout !
  • les journalistes qui ont écrits les articles pour leur presse ? leur professeur ? et peut être d’autres personnes que j’ai oublié…

Voilà le genre de projet étudiant que j’aimerai accompagner plus souvent, où tout le monde est gagnant.

A bientôt,

Aurélie Vinceneux

Rendez vous sur notre page Facebook pour suivre nos actualités et n’oubliez pas de cliquer sur « j’aime » 😉  https://www.facebook.com/coeurdartichien/

Ci-dessous les articles de presse

coeur d'artichien mediaiton animale 44

etudiante_coeurdartichien_mediation_animale

 

Share Button

Harmonie Animale recrute un(e) intervenant(e) en médiation animale

mercredi, 4 mai 2016, 17:28 | Catégorie : La médiation Animale, Offres d'emploi

Share Button

Bonjour à tous,

Il y a deux ans on avait créé sur ce site une catégorie « offre d’emploi en médiation animale« . L’idée c’est de pouvoir faire circuler les offres d’emplois des collègues qui cherchent à agrandir leur équipe et recruter de nouveaux intervenants en médiation animale en france.

Cette fois-ci c’est notre partenaire : Harmonie Animale qui recrute une personne pour intervenir sur Paris et la petite couronne. Toutes les informations nécessaires sont dans l’annonce ci-dessous.

A bientôt pour de nouvelles aventures,

Aurélie Vinceneux

offre d'emploi médiation animale

Share Button

Coeur d’Artichien fait la girafe

jeudi, 21 avril 2016, 18:45 | Catégorie : L'Association Coeur d'Artichien, La médiation Animale, Trucs et Astruces

Share Button

apprentie girafe

Chers lecteurs,

Pour ceux qui font partie du Groupe Coeur d’Artichien sur facebook depuis le mois de juin 2015, se souviennent peut être de cet article où je symbolisais la notion de formation par l’animal girafe et son grand cou pour prendre de la hauteur, changer de point de vue pour pouvoir voir les choses différemment. Vous retrouverez l’article ici : La formation, une histoire de girafe ?

Suite à cet article des personnes m’ont fait remarquer qu’il existait un courant qui utilisait également la girafe comme symbole : la CNV, la communication non violente. Je suis donc aller voir et j’ai découvert, une page facebook nommée « apprentie girafe »et un site web riche d’information sur la notion de relation d’aide, et de communication. Je trouve que ses illustrations sont très bien faites, et accessible à tous, petits et grands.

Depuis cette découverte j’intègre régulièrement dans mes séances de médiation animale ce que j’apprends sur cette méthode. Voilà le partage d’un outil pour enrichir notre travail en médiation animale et toutes les professions avec l’humain en général.

Voici un exemple trouver sur la page apprentie girafe  qui peut servir aux personnes qui font de la relation d’aide. On a jamais besoin de s’occuper des autres par hasard…

Bonne lecture à vous, Aurélie Vinceneux.

Oser dire NON en Communication Non Violente

Parfois je dis OUI, mais il y a quelque chose à l’intérieur de moi qui n’est pas à l’aise avec ce OUI . Parfois j’ai dit NON, mais j’avais aussi quand même bien envie d’accepter. Il y a des fois, où, quand tu me demandes de sortir, j’ai envie d’aller avec toi mais aussi envie de rester tranquille à la maison. Parfois, j’ai envie de partir à l’aventure et de tout lâcher mais j’aime aussi mon petit confort. Et puis des fois, j’ai envie de participer à ce collectif, mais j’ai aussi peur que la vie en commun me pèse. Je me juge d’être indécise et quand je décide de dire OUI à une stratégie et NON à l’autre, la part de moi qui n’a pas été reconnue dans son besoin me hurle tout un tas de « tu aurais dû » tu n’aurais pas dû » dessus.

Pourtant, quand je prends le temps d’écouter quels sont les besoins derrière ces stratégies opposées, mes deux parts enfin accueillies peuvent coexister sans problème. OUI, j’ai besoin de prendre soin de moi ET de prendre soin de notre relation. J’ai envie de liberté ET de sécurité. J’ai besoin d’appartenance ET d’intégrité. Alors, depuis l’espace de mes besoins reconnus je peux me relier aux tiens. Ainsi, je peux dire NON à ta demande tout en disant OUI à ton besoin. Je peux partager avec toi lequel de mes besoins n’est pas confortable avec ta demande tout en te montrant que je reconnais aussi tes besoins. Et en lien avec mes besoins ET tes besoins nous pouvons chercher ensuite une stratégie qui nous convienne à tout les deux.

Voici deux vidéos qui sont pour moi un éclairage précieux :

« CNV Savoir dire non » par Eliane Régis

https://www.youtube.com/watch?v=NsL4bqApNuo

« Dire « non » à une demande de façon non-violente » par Isabelle Padovani

https://www.youtube.com/watch?v=UffnbNzy-Ho

Vous pouvez découvrir le blog ici : http://cnv-apprentiegirafe.blogspot.fr/

 

Share Button

Festival T’CAP 2016

vendredi, 15 avril 2016, 16:29 | Catégorie : L'Association Coeur d'Artichien, La médiation Animale, On parle de nous !

Share Button

coeur d'artichien festival tcap 2016RappelPour nous retrouver sur Facebook et avoir les articles publiés sur notre site, sur votre fil d’actualité il vous suffit d’aimer notre page facebook : https://www.facebook.com/coeurdartichien/

Le 30 Avril, l’association Coeur d’Artichien participera au festival T’CAP. Vous pouvez venir  rencontrer  les intervenantes en médiation animale de l’association sur le stand qui lui est consacré de 13h à 18h sous les nefs de l’éléphant à Nantes.  Le festival est une mine de surprises adaptées à tous handicaps. L’accès à l’ensemble du festival et aux animation est entièrement gratuit ! Rien à perdre, juste s’enrichir mutuellement.

T’CAP ! c’est quoi en fait ?

T’CAP ! est un collectif d’acteurs, associations, de collectivités dans les domaines du sport, de l’éducation populaire, du tourisme et du médicosocial, qui favorise la réflexion, l’échange d’expériences et de pratiques entre les acteurs œuvrant pour la mixité

Il assure également une mission de veille, d’information et d’orientation.

Ces acteurs, au nombre de 160, sont à la fois des associations, des fédérations et des collectivités publiques. Faire partie du collectif T’CAP ! c’est agir en favorisant la solidarité, la citoyenneté dans une logique d’accès pour tous au droit commun, notamment par le changement de regard porté sur le handicap.

Pourquoi T’CAP ! organise tous les deux ans un festival « pas comme les autres » ?

L’objectif principal de ce festival est de faire découvrir la richesse de nos différences car, handicaps ou pas, nous avons tous quelque chose à faire partager.

Mais il s’agit également de :

  • D’informer les familles des diverses solutions possibles pour trouver des solutions de proximité. Car pratiquer un sport, faire de la musique, s’engager dans une association, c’est un élément de lien social particulièrement important pour les personnes en situation de handicap.
  • De Consolider la dynamique de réseau des différents acteurs, qu’ils soient associatifs, institutionnels ; c’est par leur complémentarité que ce projet s’enrichit. L’interconnaissance des acteurs permet l’émergence de projets entre structures.
  • De Sensibiliser le grand public, les élus et tous les acteurs associatifs, pour permettre de faire un choix et de prendre ou non un engagement afin de développer l’accès à la vie sociale pour tous, handicaps ou pas !
  • D’essaimer l’idée d’un festival accueillant pour tous, handicap ou pas par notre démarche globale d’accessibilité nous souhaitons sensibiliser les organisateurs d’événements festifs sur l’importance d’être accueillants

www.tcap-loisirs.info

coeur d'artichien festival tcap 2016 programme

Share Button