Outil en médiation animale : conte de Noel avec un chien

jeudi, 13 décembre 2018, 20:23 | Catégorie : Chien médiateur, L'Association Coeur d'Artichien, La médiation Animale

chien noel

Bonjour à tous,

Nous entamons dans l’association la dernière semaine de travail de l’année, avant de pouvoir chacune prendre du repos bien mérité avec nos fidèles collègues à 4 pattes.

En attendant le père-noël avec nos bénéficiaires, on vous partage aujourd’hui un outil qu’on peut utiliser en médiation animale lors des séances autour de Noel : le conte de Noel. Enfants, ados, adultes avec ou sans handicaps, tout le monde se laisse embarquer dans la magie des contes de Noel, mais quand celui ci parle d’un chien, alors la magie opère.

Parfois je suis joueuse et change le nom des personnages en utilisant les noms des animaux de l’association.

Cette année, c’est celui ci qui a attiré mon attention. Je l’ai trouvé sur le site : http://chez.le.pere.noel.free.fr

Ce conte va me suivre toute la semaine prochaine dans mes interventions en EHPAD, auprès d’ados, ou en prison auprès des détenues, peut être pourra-t-il vous servir aussi ?

Le Noel de Chien Perdu

II faisait très froid, ce soir-là. Dans les maisons, les enfants étaient contents : cette nuit, le Père Noël allait leur apporter des jouets. C’est dommage, il n’y a pas de Père Noël pour s’occuper des animaux, et cette nuit, comme les autres nuits, Chien Perdu allait avoir très froid. Il marchait le long de la route, sans savoir où aller. Soudain, il aperçut une maison. Chien Perdu s’approcha et, sans faire de bruit, se glissa dans le garage. A peine était-il entré que quelqu’un vint fermer la porte, sans voir le chien caché derrière la voiture. Chien Perdu était content car il n’avait plus froid.

Il se coucha pour dormir, mais, au bout d’un moment, de délicieuses odeurs vinrent lui chatouiller les narines. Il ne put s’empêcher de venir renifler sous la porte qui conduisait à la cuisine : là, tout près de lui, derrière la porte, on parlait, on riait, on mangeait. Chien Perdu aurait bien voulu faire partie de la fête, mais il savait qu’on ne voudrait pas de lui. Tristement, il revint se coucher derrière la voiture et essaya d’oublier qu’il avait très faim.
Au bout d’un très long moment, Chien Perdu se rendit compte qu’il n’entendait plus de bruit. Il vint écouter près de la porte : non, vraiment, il n’y avait plus personne. Alors il se dressa sur ses pattes de derrière, appuya les pattes de devant sur la poignée de la porte, et entra dans la cuisine. Les habitants de la maison devaient être bien fatigués : ils étaient partis se coucher sans rien ranger. Sur la table, ils avaient laissé des assiettes avec des restes de dinde, des restes de bûche. Chien Perdu n’hésita pas : il posa les deux pattes sur la table et, à grands coups de langue, il nettoya les assiettes !
Mais, tout à coup, crac ! Il fait tomber une assiette qui se casse en mille morceaux avec un bruit terrible. Pourvu qu’il n’ait réveillé personne ! Il écoute, il écoute… et il entend des pas. Son cœur se met à battre très fort : quelqu’un arrive, quelqu’un va le battre parce qu’il est entré sans permission et va le chasser dans la nuit froide. La lumière s’allume : un petit garçon regarde Chien Perdu et Chien Perdu regarde le petit garçon.
– J’ai entendu du bruit, dit le petit garçon, j’ai cru que c’était le Père Noël, et c’était toi !
Comment es-tu entré ? Tu es venu avec le Père Noël ?
Le petit garçon va dans le salon et Chien Perdu se dépêche de le suivre. Là, au pied du sapin, il y a plein de cadeaux.
– Je ne sais pas si tu es venu avec le Père Noël ou si tu es venu tout seul, lui dit le petit garçon en le caressant, mais je voudrais bien te garder. J’ai une idée, couche-toi là, au milieu des cadeaux, et sois sage !
Le lendemain, le petit garçon se réveilla de bonne heure et vint frapper à la porte de ses parents. Ils auraient bien voulu dormir encore, mais il les embêta tellement qu’ils se levèrent. Ils descendirent tous ensemble au salon et virent Chien Perdu couché sous le sapin, au milieu des cadeaux.
– D’où sort ce chien ? s’écria le papa.
– J’espère qu’il n’a pas de puces ! s’exclama la maman.
– Oh ! qu’il est beau ! s’écria le petit garçon. C’est un cadeau du Père Noël !
Les parents voulurent chasser Chien Perdu, mais il les regarda d’un air si doux, si gentil qu’ils n’osèrent pas. Et puis, c’était un cadeau du Père Noël, et il ne faut jamais contrarier le Père Noël. C’est ainsi qu’une nuit de Noël, Chien Perdu retrouva une famille.

 

Share Button

Se ressourcer quand on fait de la relation d’aide par la médiation animale

faire une pause

Bonjour à tous,

Je vous écrit à J-1 avant une semaine de vacances pour mon équipe de poilus et moi. L’occasion de partager avec vous un conseil si vous vous lancez dans la pratique de la médiation animale.

Quand j’ai démarré la médiation animale en 2009 la réalisation de mon rêve « mettre en lien des animaux pour accompagner des humains en difficulté » m’animait tellement que j’en oubliais de me reposer. Ce qui m’a valût au bout de plusieurs années de pratique de gros coups de fatigue, qui m’ont parfois fait prendre de mauvaises décisions pour l’association.

Mes 10 ans d’expérience dans le monde de la médiation par l’animal a fait son travail. Aujourd’hui je sais que pour rester endurante dans le temps, pouvoir accompagner dans une relation d’aide de qualité les personnes que j’accueille avec mes animaux médiateurs au local de l’association (12 rue Anatole de Monzie à Nantes – quartier Beaulieu), dans les institutions, ou au domicile des familles, je dois me ressourcer et faire des pauses régulières.

Alors ça grince un peu du côté :

  • des familles qui voudraient plus de séance pour leur enfant ou leur parents en EHPAD,
  • des institutions qui voudraient plus de régularité dans leurs séances de groupe,
  • de mon porte feuille qui réduit ses rentrées d’argent

Mais aujourd’hui j’ai compris ! Je fais le choix de me souvenir qu’on a qu’une seule vie. Aucun métier au monde aussi passionnant soit-il ne vaut d’être fatiguée au quotidien et de passer à coté d’une vie personnelle épanouie.

Je vous souhaite à tous plein plein plein de pauses  ressourçantes dans votre vie, pour vous ressourcer et continuer votre travail de Relation d’Aide avec la complicité de vos toutous !

Mes poilus et moi on vous retrouve à partir du 19 Novembre, pendant ce temps là ce sont les équipes de Sophie, Daphné et Emilie qui prennent le relais.

Aurélie et toute sa troupe de poilus.

Share Button

La légende du colibri et médiation animale

vendredi, 26 octobre 2018, 9:55 | Catégorie : L'Association Coeur d'Artichien, La médiation Animale

Bonjour,

Les vacances scolaires ont pointées le bout de leur nez, à cette occasion, on vous propose aujourd’hui pour les petits et les grands, de découvrir ou redécouvrir une légende écrit par Pierre Rabhi.

Une légende riche de sens, sur la question de faire sa part, et c’est en général déjà pas mal 🙂

Quand on pratique la médiation animale ou tout autre métier en contact avec d’autres humains, on peut avoir tendance à faire sa part et puis faire aussi celle des autres pour un tas de raisons différentes toutes aussi bonnes les unes que les autres. Par exemple  pour se rassurer, par culpabilité, par devoir, par besoin d’être vue,  vérifier qu’on est important pour l’autre, pour respecter nos valeurs, etc.

Le risque c’est à un moment de s’épuiser. Quand on est à sa juste place, chose délicate et complexe à réajuster en permanence, un sentiment de bien-être et de fluidité apparait.

On vous laisse découvrir  ou redécouvrir (en cliquant sur l’image) la Légende du colibri  de Pierre Rabhi ! En famille avec vos enfants ou juste pour le plaisir de prendre 5 min rien que pour vous et souffler, en vous laissant embarquer dans un monde doux et enfantin. Et qui c’est peut être que vos animaux seront ravie d’écouter les douces mélodies qui l’accompagne.

Pensez à faire le colibri et votre vie sera plus jolie !

Belle journée à vous tous !

Aurélie Vinceneux

Clic sur l’image 

legende du colibri

Share Button

Conférences sur la médiation par l’animal le 27 Octobre 2018

Bonjour cher lecteur,

Coeur d’Artichien interviendra à cette journée d’échange qui s’annonce riche.

Le Samedi 27 Octobre, je vais me rendre à Audierne dans le Finistère, pour faire une conférence sur le travail que je réalise à la Maison d’Arrêt des Femmes de Nantes depuis presque 2 ans maintenant,  rencontrer et écouter d’autres collègues qui font de la médiation par l’animal qui présenteront eux aussi leur pratique professionnelle avec leur animaux médiateurs.

Renseignements et inscriptions : 06 62 70 13 07 / lavieilleferme.29@gmail.com

Au plaisir d’échanger et peut être de vous y rencontrer.

Aurélie Vinceneux, Intervenante en médiation par l’animal


conferences mediation animale

Share Button

Colloque : Automnales Licorne et Phénix 2018

mardi, 9 octobre 2018, 18:55 | Catégorie : L'Association Coeur d'Artichien, La médiation Animale, Licorne et Phénix

 

Licorne et phenix 2018Bonjour à tous,

Comme tous les ans, l‘association Licorne et Phénix organise « Les Automnales ». Un colloque sur le thème de la médiation par l’animal.

Cette année, elles sont organisées par le Groupe Régional Poitou.

Le colloque se déroulera le 1er décembre à Lathus, dans la Vienne (86).

Cette année, le thème est  « Attachement et Médiation Animale : la question du lien à l’autre dans nos pratiques. »

Voici le programme 🙂

Pour toutes informations complémentaires direction le site Licorne et Phénix : https://www.licorne-et-phenix.org/programme-inscription-les-automnales-2018-1er-2-decembre-en-poitou/

Programme des Automnales 2018 

Attachement et Médiation Animale :  la question du lien à l’autre dans nos pratiques.

Samedi 1 décembre 2018

Journée ouverte à tous (adhérents ou non)

08h30 : Accueil des participants Un espace dédié aux nouveaux (de Licorne & Phénix, dans la MA …) sera proposé

09H00 : Ouverture et présentation de la journée Par l’équipe organisatrice 09h30 à 13h00 : Séances plénières   (30 min de présentation + 15 min de questions)

09h30 : L’attachement chez l’humain  Le concept d’attachement, présentation des différentes phases et mise en perspective de l’attachement à travers les différents âges de la vie. Manon DAUDU – Psychologue du développement de l’enfant et de l’adolescent

10h15 : L’attachement inter espèces, approche éthologique Marine GRANDGEORGE  – Maitre de conférences en éthologie, Laboratoire éthologie animale et humaine, Université Rennes 1
11h00 : pause
11h30 : L’attachement chez le chien : – Documentaire « Sauvé(s) » / réalisateur : Noé VINCENT
Court métrage documentaire sur le travail de l’association les chiens Togo au Québec qui repère des chiens en refuge dans le but de les former comme chiens d’assistance psychologique.

– Qu’est ce que l’attachement pour un chien ? Quels sont les besoins d’attachement ? Quelles sont les problématiques rencontrées en cas de troubles de l’attachement ? Peut-on travailler avec un chien adopté en refuge en médiation animale ? Docteur Nathalie SIMON – Vétérinaire comportementaliste

12h30: Débat avec les 3 intervenants, questions ouvertes et comparées

13h00 à 14h30 : Pause déjeuner

14h30 à 16h : Séance plénière

L’attachement à travers nos prises en charges : 

Film documentaire présentant différentes prises en charge : « Paranthèse » / Réalisatrice : Célia COLAS

– La médiation canine en EHPAD et en milieu carcéral : Isabelle NASSE – éducatrice spécialisée, intervenante en médiation animale.

– La médiation avec le cheval : Manon DAUDU – psychologue, praticienne en médiation équine à visée thérapeutique

Présentation de vignettes cliniques et échanges avec la salle

15h45 : pause

16h15 à 18h30 : ateliers  Choisir 2 ateliers de 45min chacun

18h30 : clôture de la journée

19h30 : Diner

Share Button

La rentrée chez Coeur d’Artichien

mardi, 21 août 2018, 19:00 | Catégorie : L'Association Coeur d'Artichien, La médiation Animale

 

chien-livreBonjour,

C’est bientôt la rentrée pour la majorité d’entre vous. Nos intervenantes se sont relayées durant tout l’été pour permettre une continuité de service auprès des bénéficiaires les plus fragilisés.

C’est au tour de mon équipe de poilus d’aller nous ressourcer et recharger les batteries. Nous vous retrouverons en Septembre en pleine forme, des projets et des idées plein la tête. Je prendrais connaissance de vos mails et demandes d’information à partir du lundi 17 Septembre 🙂

Si vous souhaitez découvrir la réalité du terrain de la pratique de la médiation animale, je pense que ce lien pourrait vous intéresser : http://www.coeurdartichien.fr/2018/06/21/cazoom-zoom-sur-la-pratique-de-la-mediation-animale/.

Nous organisons également une rencontre avec notre équipe d’intervenantes en médiation animale le 3 Octobre de 10H à 12H à Nantes. Pour plus d’informations c’est par ici : https://www.facebook.com/events/341739169695585/

Durant mes vacances les équipes de poilus de Sophie, Daphné et Emilie continuent leur activité habituelle sur le terrain.

Je vous souhaite à tous une belle rentrée !

Aurélie Vinceneux Coordonnatrice et Intervenante

Share Button

Le travail de nos animaux médiateurs en période de canicule

lundi, 6 août 2018, 16:45 | Catégorie : Chien médiateur

chien piscine2Bonjour à tous,

En ce moment les températures sont chaudes voir caniculaires sur Nantes. Depuis plusieurs années nous avons inclus dans nos conventions de partenariat un close stipulant que nos animaux ne travailleront pas lorsque Météo France prévoie des températures supérieures ou égales à 30°C (sauf conditions exceptionnelles d’accueil) afin de respecter leur bien-être au travail. Nos partenaires institutionnels sont dans 99% des cas très compréhensifs, d’autres grincent parfois un peu des dents.

J’ai trouvé au détour de mes recherches sur internet un article sur le travail des salariés en cas de fortes chaleurs écrit par un avocat spécialisé dans le droit du travail. Cet article au titre évocateur « Au delà de 33°C évacuez vos salariés ». En voici un extrait :

L’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) rappelle qu’ « au-delà de 30°C pour une activité sédentaire, et 28°C pour un travail nécessitant une activité physique, la chaleur peut constituer un risque pour les salariés. »
L’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) précise que « le travail par fortes chaleurs et notamment au-dessus de 33 °C présente des dangers… La canicule ou des conditions inhabituelles de chaleur sont à l’origine de troubles pour la santé voire d’accidents du travail dont certains peuvent être mortels. Les risques liés au travail par fortes chaleurs en été doivent être repérés et le travail adapté. »

Cet article m’a amené à une question probablement fantaisiste pour certain : nous humain serions nous capable de travailler avec une température extérieure de plus ou moins 30°C avec un pull en laine sur le dos ? 

Le bien être de tout les protagonistes de la médiation animale doit être au cœur de nos préocupations, bipèdes et quadripèdes compris.

Tout est dit, je vous souhaite un bel été !

Aurélie Coordonnatrice et Intervenante pour CAZOO.

Source : http://rocheblave.com/avocats/chaleur-canicule-travail/

Share Button

L’homme qui voulait rendre les gens heureux

mercredi, 1 août 2018, 17:28 | Catégorie : L'Association Coeur d'Artichien, La médiation Animale

Bonjour à tous,

Aout est arrivé, le rythme de travail ne cesse de ralentir et laisse place à des temps de repos bien mérités pour nos intervenantes en médiation animale et leur poilus.

Le standard de l’association est ouvert jusqu’au 23 Aout de 10H à 18H

Aujourd’hui on avait envie de vous partager cette vidéo découverte au détour d’un voyage sur YouTube….

On vous laisse découvrir cette courte vidéo riche de sens pour toutes personne qui veux rendre les gens heureux.

Belle découverte !

La vidéo est à déocuvrir sur ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=ribE1nPTgbI

Aurélie

 

Share Button

Chassé croisé des vacances 2018

Betty coeur d'artichien

Chez Coeur d’Artichien comme dans beaucoup d’associations et d’entreprises de médiation animale, Juillet sonne le début du chassé croisé des vacances d’été ! A tour de rôle, chacune de nos 4 équipes de terrain partent en vacances pour se ressourcer avec leur compagnons à 4 pattes.

C’est le moment de se coordonner pour préparer ensemble nos remplacements mutuels afin que nos bénéficiaires le plus vulnérables puissent continuer à bénéficier de nos séances de médiation par l’animal même en Juillet et Aout.

En parallèle, nous préparons la rentrée 2018, et restons joignable pour toutes demandes d’informations sur nos activités de médiation par l’animal au 06 30 08 06 47 de 10H à 18H jusqu’au jeudi 23 Aout. Si vous tombez sur le répondeur laissez nous un message, on vous rappellera dès que possible.

Après cette date, ce sera au tour de mon équipe de prendre des vacances bien méritées 🙂

A bientôt pour de nouvelles aventures,

Aurélie Vinceneux, coordonnatrice

 

Share Button

Pourquoi les chiens vivent moins longtemps que les humains ?

On reste joignable au 06 30 08 06 47 de 10H à 18H  jusqu’au 23 Aout. N’hésitez pas à nous laisser un message sur le répondeur si nous ne sommes pas disponible. On vous rappelle dès que possible. 

coeurdartichienJe ne sais pas vous mais moi j’adore les questions naïves des enfants, elles sont souvent d’une simplicité bouleversante. 

On avait envie de partager avec vous une belle histoire.

On a trouvé cette histoire sur facebook  Belle lecture, découverte ou redécouverte de cette jolie Histoire. 

Pourquoi les chiens vivent moins longtemps que les gens ?

Voici la réponse (selon un enfant de 6 ans) :

En tant que vétérinaire, on m’a appelé pour examiner un chien irlandais de 13 ans appelé Belker.
La famille du chien, Ron, sa femme Lisa et leur fils Shane, étaient très proches de Belker et attendaient un miracle.
J’ai examiné Belker et j’ai découvert qu’il mourait d’un cancer. J’ai dit à la famille que je ne pouvais rien faire pour Belker, et j’ai proposé de faire la procédure d’euthanasie chez elle.
Le lendemain, j’ai ressenti leurs sentiments de plein fouet quand Belker a été entouré par sa famille. Shane semblait si calme, caressant le chien pour la dernière fois, et je me demandais s’il comprenait ce qui se passait. Au bout de quelques minutes, Belker tomba paisiblement en dormant pour ne jamais se réveiller.

L’enfant semblait accepter la transition de Belker sans difficulté. Nous nous sommes assis un moment pour nous demander pourquoi le malheur fait que la vie des chiens est plus courte que celle des êtres humains.
Shane, qui avait écouté attentivement, a dit :  » je sais pourquoi  »

Ce qu’il a dit ensuite m’a surpris : je n’ai jamais entendu une explication plus réconfortante que celle-ci. Ce moment a changé ma façon de voir la vie.
Il a dit :  » les gens viennent au monde pour apprendre à vivre une belle vie, comme aimer les autres tout le temps et être quelqu’un de bien, hein ?  »

 » Et bien, comme les chiens sont déjà nés en sachant comment faire tout ça, ils n’ont pas à rester aussi longtemps que nous.  »

La morale de l’histoire est :

Si un chien était ton professeur, il t’apprendrait des choses comme :

* Quand vos proches arrivent à la maison, il faut toujours aller dire bonjour ;

* Ne laissez jamais passer une occasion d’aller se promener ;

* Faites l’expérience de l’air frais et du vent ;

* Courez, sautez et jouez tous les jours ;

* Améliorez votre attention et laissez les gens vous toucher ;

* Évitez de  » mordre  » lorsque seul un  » grognement  » serait suffisant ;

* Dans les jours chauds, allongez-vous sur l’herbe.

Et N’oubliez jamais :  » quand quelqu’un aura eu une mauvaise journée, restez silencieux, asseyez-vous près de lui et doucement faites-lui sentir que vous êtes là…

C’est le secret du bonheur que les chiens nous apprennent tous les jours.

Auteure : Armelle Royer

Share Button
WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com