L’EMDR pour les animaux

jeudi, 10 mars 2016, 23:22 | Catégorie : Non classé

Share Button

emdr animalBonjour à tous,

Vous connaissez l’EMDR ? C’est une technique pour travailler avec des personnes ayant été victime d’un traumatisme, les aider à dépasser ce traumatisme. Et bien j’ai appris récemment que cette thérapie pouvez s’appliquer aux animaux. Pour en savoir plus …

Voici un article trouvé sur le site de l’EMANASSO.

Pour suivre nos actualités sur Facebook aimer notre page Coeur d’Artichien : https://www.facebook.com/coeurdartichien/

L’ EMDR pour les animaux

Qu’est ce que l’EMDR ?

Ce fut une découverte en 1987, par Francine Shapiro, tout d’abord auprès des humains, sur les possibilités de « guérison psycho-émotionnelle » de l’individu, par les mouvements oculaires.

Cette approche est maintenant bien connue du grand public grâce à de nombreux ouvrages (cf. Bibliographie) et reconnue scientifiquement dans les pathologies suivantes :

– dépression

– phobies (sociales, alimentaires, de lieu, d’objets…)

– troubles de l’anxiété

– attaques de paniques

– perte de l’estime de soi…

Cette approche est également reconnue par les grandes instances nationales et mondiales comme l’HAS ( Haute autorité de la santé), l’INSERM et l’OMS.

L’EMDR animal 

C’est en 2010 que Fabienne Lannes-Gilibert, Psychothérapeute et Superviseur EMDR certifiée Europe, s’est penchée sur l’idée d’adapter cette approche aux mammifères.

Elle a conceptualisé des protocoles spécifiques permettant d’alléger les perturbations émotionnelles et donc, les comportements gênants qui s’en suivent comme :

– les réactions d’évitement

– les réactions d’agressivité

– les TOCS

– les phobies

Depuis 2013, cette approche auprès des animaux est validée par les chercheurs CNRS.

Désactiver l’émotion perturbante


Lors d’un traumatisme physique ou émotionnel, toutes les informations perçues sont gelées dans le cerveau, de façon dysfonctionnelle, perturbant ainsi la perception des situations présentes.

La situation présente n’est alors plus vécue pour elle-même, mais au travers de ces perceptions prisonnières du trauma.

S’en suit alors un phénomène de généralisation : quand un seul élément contenu dans la situation traumatique se présente à nouveau, c’est toute la situation passée qui est alors réactivée, générant en même temps toutes les émotions négatives et douloureuses associées.

Par le protocole EMDR animal, il se produit de façon naturelle, un retraitement des informations et ce, de façon naturelle, par le Traitement Adaptatif de l’Information, le TAI.

Ce retraitement des informations agit directement sur le cerveau émotionnel, permettant aux informations gelées par la situations traumatique, d’être retraitées de façon fonctionnelle,adaptative et positive.

Il se produit ainsi une désactivation de la charge émotionnelle négative et ainsi, le présent est vécu simplement pour ce qu’il est, sans peur, ni réaction de fuite ni d’évitement.

Les déclencheurs du quotidien 

Les images, les sons, les sensations, les odeurs et les émotions liés à l’événement douloureux sont stockés dans le cerveau, prêts à se réactiver au moindre rappel . Il peut suffir d’un son, de la vue d’un objet, d’une odeur et

c’est tout le traumatisme qui est revécu et ressenti dans le corps.

L’EMDR va permettre à ces informations douloureuses d’être retraitées vers un réseau mnésique fonctionnel et de façon adaptée aux situations nouvelles du présent.

Cette capacité innée d’alléger la charge émotionnelle des souvenirs douloureux est présente chez tous les mammifères.

Validation

La thérapie EMDR est reconnue par :

– l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) depuis juillet 2012

– l’American Psychiatric Association (2004)

– l’ HAS (Haute Autorité de la Santé)

Pour en savoir plus : le blog Sandra et le chien propose également un article à ce sujet que je vous invite à lire.

EMDR animal

EMDR animal

Share Button

Laisser un commentaire