Cour d’Artichien a fêté ses 8 bougies !

mercredi, 22 novembre 2017, 14:29 | Catégorie : Chien médiateur, L'Association Coeur d'Artichien, La médiation Animale

Share Button
Bonjour à tous,
 banc orties sur le chemin
Comme chaque année depuis maintenant 8 ans j’aime écrire un petit texte au mois d’Octobre pour l’anniversaire de Cœur d’Artichien. C’est l’occasion de prendre un peu de recul sur l’année écoulée pour mieux préparer l’avenir.
Le chiffre 8 représente pour moi quelque chose d’équilibré avec ses deux ronds qui communiquent à leur croisement. Le 8 est quelque chose de dynamique avec de l’eau qui peut communiquer entre le haut et le bas, la tête et le corps. Au niveau systémique on pourrait avoir la fantaisie d’imaginer également le 8 comme quelque chose ou l’énergie circule entre les sous-systèmes associatifs : le bureau, la coordinatrice et les intervenantes.
Comme chaque anniversaire de Cœur d’Artichien est unique, il arrive à des moments différents de son développement, ils ont chacun une couleur, un gout particulier. Cette année j’avais envie d’une métaphore pour parler du processus de développement de l’association.
Quand je réfléchis à l’année qui vient de se passer chez Cœur d’Artichien, je visualise un chemin de randonnée. C’est un chemin vallonné sur lequel l’équipe de Cœur d’Artichien avance à son rythme, certains marchent plus doucement par moment pour profiter du paysage, d’autres plus vite et amène une dynamique différente au groupe. Chaque élément est différencié et s’équilibre les uns aux autres. Les montées du chemin pourraient représenter les périodes plus chargées de travail, ou l’association est moins confortable pour ses membres, où tel un âne bâté nous avançons en mettant un pied devant l’autre pour arriver en haut du chemin et profiter de la vue.
Les descentes seraient les moments de joies, de lacher prise, comme quand on fait du vélo et qu’on grimpe une cote. L’arrivée en haut est une délivrance, on lache tout, plus besoin de pétaler l’apesanteur fait son travail, on a plus qu’à savourer, fière d’être montée si haut pour le plaisir de la descente. Les descentes sont associées pour moi à la joie que nous partageons au quotidien avec nos bénéficiaires et les équipes. Les petits moments de reconnaissance où on nous dit un petit « merci » au détour d’un couloir, les petits riens qui font tout dans notre pratique de la médiation animale.
Sur ce chemin, on peut aussi croiser des orties. C’est une plante qui en soit n’est pas dangereuse mais particulièrement urticante si on la touche, par contre cuite en soupe c’est un délice pour les gourmands que nous sommes. Tout a du positif et du négatif mêmes les orties. On croise toujours des orties sur les chemins de randonnées, ils ont une fonction bien particulière. Ils nous rappellent que nous sortons du chemin, et qu’ici il n’est pas confortable d’y mettre les pieds. C’est ce que j’appelle l’expérience, les orties nous permettent de préciser nos frontières, peaufiner ce que l’on veut et ce que l’on ne veut plus pour pouvoir continuer à avancer sur notre chemin de manière sereine et équilibrée.
Sur ce chemin nous pouvons aussi croiser des bancs, sur lequel on a le choix ou pas de s’asseoir pour se reposer, reprendre des forces ou simplement pour le plaisir de prendre soin de soi, contempler les autres randonneurs. Nous pouvons y observer nos chiens évoluer le nez dans les odeurs charmantes de chaque brin d’herbe. Prendre du recul, se recentrer sur soi, ses besoins : se ressourcer pour mieux continuer notre cheminement de la médiation par l’animal. En simple, imiter nos chiens et profiter pleinement de l’ici et maintenant.
L’avantage de ce chemin c’est qu’à ce jour il n’a pas de fin, l’imagination construit la suite du chemin au fur et à mesure nos expériences, nos interactions, en fonction de ce que la vie met sur notre chemin.
Nous faisons aujourd’hui le choix de continuer à notre rythme sur le chemin de vie de Cœur d’Artichien. Tout est possible, tout est réalisable c’est une question de choix, de plaisir, de positionnement, de sueur, de rencontres humaines et animales. Le chemin des possibles est à nous, droit devant !
Un très joyeux anniversaire Cœur d’Artichien !
Aurélie Vinceneux
Coordinatrice et Intervenante pour Coeur d’Artichien
Share Button

Laisser un commentaire