Presentation de Daphné intervenante en médiation animale pour Coeur d’Artichien

vendredi, 5 juin 2015, 8:02 | Catégorie : L'Association Coeur d'Artichien, La médiation Animale

Share Button

Chers visiteurs,

Nous vous avons présenté Sophie la semaine dernière, c’est au tour de Daphné, la benjamine de l’équipe de Coeur d’Artichien de se présenter à vous. Vous connaissez déjà son poilus de la gente canine « Chewba » qu’elle vous a présenté dans cet article « Chewba un nouveau collègue poilu chez Coeur d’Artichien ».

Voilà, vous connaissez maintenant notre équipe de 4 intervenantes en médiation animale qui sillonnent la Loire Atlantique et parfois les départements voisins avec leurs animaux chez les familles ou les institutions du médico sociale qui en font la demande.

L’équipe Coeur d’Artichien

Je m’appelle Daphné, j’ai 28 ans et j’ai été recrutée récemment par l’association Cœur d’Artichien. Comme beaucoup de personnes qui pratiquent la médiation animale, je pense y être arrivée après un cheminement fait de prises de conscience, de rêves et de travail. J’ai un master 2 en développement social et j’ai toujours voulu travailler avec et pour l’humain en difficulté. Je me suis rendue compte rapidement que j’avais besoin d’être en contact direct avec les bénéficiaires afin de mieux les comprendre pour pouvoir les aider.

J’ai été aide à domicile pendant plusieurs mois où j’ai côtoyé le handicap, la vieillesse et la solitude. J’y ai appris comment élaborer des stratégies pour améliorer la qualité du soin et rendre plus confortables mes interventions. Avec du recul je pense que cette période m’a aidée à développer mon sens du relationnel et ma qualité d’écoute, des éléments sur lesquels j’essaie de m’appuyer aujourd’hui dans ma pratique en médiation animale.

Plus tard, j’ai fait un service civique de 6 mois dans un Institut médico-éducatif car je souhaitais me rendre utile et découvrir par la même occasion une catégorie de handicap qui m’était alors inconnue. C’est à cette période que j’ai eu le « déclic médiation animale » en accompagnant un enfant à son cours d’équitation. Ayant grandi entourée d’animaux, j’ai immédiatement perçu les possibilités de telles activités. J’ai pu observer directement ce qu’il se jouait entre l’enfant et le poney, les modifications qui s’opéraient notamment sur le maintien physique et sur la soudaine volonté de l’enfant pour diriger correctement l’animal. J’ai compris rapidement que tous les publics pouvaient être potentiellement aidés par la présence et la participation d’un animal à une activité, que l’animal devient alors une motivation extraordinaire, une source de réconfort et un confident qui ne juge pas.

La phase du projet a alors commencé. Un peu perdue et ne voulant pas me lancer seule et sans expérience, j’ai d’abord lu quelques livres traitant de médiation animale et je me suis renseignée sur les associations et les formations existantes. J’ai passé un concours du Service Civique pour décrocher une bourse afin de financer mon projet. La bourse obtenue, j’ai choisi la formation CLEMA qui me semblait correspondre le mieux à mes besoins. J’ai été heureuse de pouvoir intégrer un petit réseau rassurant de personnes travaillant en médiation animale depuis plusieurs années.

Il s’est passé environ deux ans entre le moment du « déclic » et le début de mon activité. Je me suis posée beaucoup de questions pendant cette période car la pratique de la médiation animale implique d’importants changements au quotidien (l’arrivée d’animaux médiateurs, leur entretien et éducation, le statut précaire de l’activité, les responsabilités…). Aujourd’hui je suis heureuse d’avoir choisie cette voie et je prends pleinement conscience de la chance que j’aie de pouvoir exercer une profession épanouissante dans laquelle je me sens à ma place.

Daphné Marcoux

Intervenante en Médiation Animale pour Coeur d’Artichien

Share Button

Un commentaire pour “Presentation de Daphné intervenante en médiation animale pour Coeur d’Artichien”

Trackbacks

  1. 1. Coeur d'Artichien médiation animale 44 zootherapie CAZOO » Les demoiselles cochons d’inde de Coeur d’Artichien