La formation, une histoire de girafe ?

Share Button

Cette semaine j’avais envie de vous parler de formation. Non, je ne vais pas vous dire qu’il vaut mieux aller dans tel ou tel centre de formation en médiation animale, il y a ce genre de débat endiablés régulièrement sur les réseaux sociaux.

Aujourd’hui j’avais envie de partager avec vous une question qui me tarrode depuis quelques temps : la formation ça sert à quoi ? On se demande parfois. Il y a de plus en plus de personnes sur le terrain qui disent pratiquer la médiation animale, jusque là tout va bien, mais là où pour moi cela coince c’est quand ces personnes disent ne pas avoir besoin de formation car elles vivent depuis toujours avec des animaux et qu’elles ont eu des grands parents dont elles se sont occupées.

Ben c’est vrai tiens à quoi ça sert de se former ?

J’ai essayé de réunir ci-dessous, ce que m’a apporté le fait de me former de façon général (pas qu’en médiation animale).

  1. On apprend à mieux se connaitre, le contenu de la formation c’est important mais finalement en contact avec les autres participants on apprend beaucoup sur soi. L’ambiance, la qualité de la rencontre avec les formateurs, le relationnel est à mes yeux plus important que le contenu. Sans relationnel, pas de pédagogie.
  2. cela permet de prendre du recul sur des situations professionnelles parfois délicates, se décaler de ses émotions sans les ignorer pour réagir de façon la plus opérationnelle.
  3. Avoir de la théorie sur laquelle s’appuyer pour mieux comprendre les situations auxquelles on est confronté. Changer de lunettes, de point de vue, de perspective permet une autre lecture de la vie, et modifie de ce fait nos interactions avec les autres.
  4. Apprendre à se protéger et prendre de la hauteur, telle une girafe.
  5. Rencontrer de nouvelles personnes, travailler son réseau professionnel, pouvoir  échanger dans un univers pluridisciplinaire. L’enrichissement personnel et professionnel sont deux choses précieuses dans une pratique professionnelle.
  6. Se ressourcer, arrêter d’être dans le faire, et s’autoriser du temps à la réflexion. Dans notre société d’aujourd’hui tout doit aller toujours plus vite. Cela me rappelle un prof de fac qui disait « quand y a urgence, arrêtez vous et prenez un café ». C’est un peu provocateur mais y a du vrai.
  7. On apprend tout les jours, et cela nous amène à une réflexion est une évolution permanente. La formation nous permet de rester dans quelque chose de dynamique.

C’est pour toutes ces raisons que depuis Mai 2014, j’ai commencé une nouvelle formation en systémie sur l’analyse des systèmes familiaux. Mon objectif est de continuer à développer le service aux familles de Coeur d’Artichien dont je vous avait parlé début 2014. Vous pouvez retrouver l’article ici : « Famille et médiation animale, à Nantes »

En conclusion je dirais que lorsqu’on finit une formation ce n’est que le début d’un long cheminement professionnel et personnel. On arrive jamais par hasard dans une pratique professionnelle.

Aurélie Vinceneux

Share Button